Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 14:30

Voici un conte coréen assez connu, qui me fait d'ailleurs penser à un mélange entre celui des "huit chevraux" (vous savez, l'histoire où le loup se fait passer pour la mère des chevraux en enduisant ses pattes de farine blanche ) et celui du "Petit Chaperon Rouge" !  

Sauf qu'en Corée, le méchant loup est un tigre, et que l'histoire est un peu plus... disons... gore !

Je vous laisse découvrir...

 

 

 

Le Soleil, la Lune et les Etoiles

 

(Histoire racontée par un jeune coréen à Hamhǔng, province du Hamkyǒng du Sud, en août 1923.)

 

                            


 

Jadis, il y a de cela de longues, longues années, vivait une mère avec ses trois fillettes et son nouveau-né. Une nuit, au retour des courses, la mère se trouva dans la montagne face à face avec un tigre qui s’apprêtait à la dévorer.

« Ne vaudrait-il pas mieux dévorer mes quatre enfants qui sont à la maison, au lieu de me dévorer moi ? » dit-elle. Le tigre lui demanda alors le prénom de ses enfants. La mère lui donna les noms de ses fillettes : « Haesuni, Talsuni, Pyǒlsuni », tandis qu’elle lui disait que le bébé n’avait pas encore de prénom. Le tigre pourtant la dévora et alla frapper à la porte de chez elle : « Haesuni, Talsuni, Pyǒlsuni, ouvrez vite la porte », s’écria-t-il.

Les fillettes, ne reconnaissant pas la voix de leur mère, eurent des soupçons.

« Si vous êtes vraiment notre maman, montrez-nous votre main », demandèrent alors les enfants. Après avoir observé cette main, les enfants lui dirent : « Pourquoi votre main est-elle aussi jaune que cela ?

" J’ai glaisé le mur de la grand-maison, c’est pour cette raison que mes mains sont devenues ainsi », répondit le tigre.

« S’il en est ainsi, montrez-nous vos jambes », demandèrent alors les enfants.

Le tigre tendit ses pattes. Les fillettes les regardèrent en détail et lui demandèrent : « Pourquoi vos jambes sont-elles si noires ?

J’ai été battu à la grand-maison et cela m’a laissé une trace bleue sur les jambes. C’est pour cela qu’elles sont devenues ainsi », répliqua le tigre.

Pensant qu’il s’agissait tout de même de leur mère, elles ouvrirent la porte. À la demande du tigre : « Passez-moi le bébé », les fillettes le lui passèrent. L’ayant pris, le tigre se dirigea vers la cuisine. Peu de temps après, les enfants entendirent mâcher durement quelque chose, ududuk, ududuk…

 

Justement, les enfants avaient très faim. « Maman, qu’est-ce que tu manges toute seule ? Donne-nous-en un peu», demandèrent-elles. Mais elles ne reçurent aucune réponse. Les fillettes allèrent à la porte et jetèrent alors un coup d’œil furtif par un trou fait dans le ch’anghoji (Dans la maison traditionnelle, le papier coréen ch’anghoji était utilisé à la place des vitres pour les portes et les fenêtres), pour voir ce que celle-ci mangeait. Elles découvrirent le tigre en train de mâcher les os des doigts du bébé.

Elles voulurent alors s’enfuir, mais elles pensèrent que si elles étaient prises au moment de filer, il leur arriverait un grand malheur. Si bien qu’elles mirent au point la ruse suivante. « Maman, nous avons tellement envie d’aller aux toilettes. C’est possible ? » demandèrent-elles. Mais le tigre ne leur donna pas la permission et leur dit : « Non, c’est impossible. »

Les enfants lui demandèrent de nouveau : « Est-il permis alors de faire caca sur le seuil de la porte de derrière ? » Cette fois, le tigre donna la permission. Faisant semblant d’aller faire leurs besoins, les petites s’échappèrent par la porte de derrière et grimpèrent dans un grand arbre qui s’élevait au milieu de la cour, à côté du puits.

 

La terrible bête sauvage chercha les fillettes jusqu’au puits. Le tigre remarqua à la surface de l’eau le reflet de trois visages d’enfants. C’est ainsi qu’il découvrit les trois fillettes dans l’arbre.

« Haesuni, Talsuni, Pyǒlsuni, comment êtes-vous arrivées à monter là-haut ? Demanda-t-il.

Nous avons emprunté l’huile de sésame à la grand-maison, nous avons huilé l’arbre et nous sommes montées », mentirent les enfants.

Le tigre fit comme elles avaient dit, mais il glissait, si bien qu’il ne put monter.

« Mes petites, comment êtes-vous arrivées à monter ? » demanda-t-il à nouveau.

Sans réfléchir, l’une des trois sœurs lui dit : « Va emprunter à la grand-maison une hache pour faire quelques entailles à l’arbre. » Le tigre fit ainsi et commença à grimper facilement, ch’ǒk, ch’ǒk.

 

Ne pouvant rien faire, les trois sœurs se mirent à prier le Seigneur des Cieux : « Hanǔnim (Aucun mot coréen ne signifie « les dieux ». Pour désigner les dieux du ciel, on emploie le mot « Hanǔnim », dérivé de hanǔl signifiant le ciel et nim signifiant maître ou propriétaire), envoie-nous une corde d’argent. » Le Ciel écouta leur prière et fit descendre trois cordes d’argent. Aussitôt, chacune saisit une corde et les trois cordes s’élevèrent d’un trait vers le ciel, tsuk, tsuk.

Sur l’arbre, le tigre demanda encore : « Haesuni, Talsuni, Pyǒlsuni, comment êtes-vous arrivées à monter ?

« Prie Hanǔnim de t’envoyer une corde pourrie », mentirent-elles à nouveau. Le tigre pria d’après le conseil des enfants. Pour le tigre aussi, évidemment, une corde descendit du ciel. Et pendant qu’il s’élevait vers le ciel, la corde, parce qu’elle était pourrie, se rompit. Le tigre, tombant dans le puits, mourut.

 

Parvenues au ciel, les trois petites filles furent transformées : Haesuni devint le soleil, Talsuni la lune et Pyǒlsuni les étoiles. (En coréen, le soleil se dit hae, la lune tal, les étoiles pyǒl)

 

                                   

 

 

Source : Hye-Gyeong Kim, « Voyage dans l’imaginaire coréen. Légendes, mythes et contes de Corée », Impressions d'Extrême-Orient  http://ideo.revues.org/187

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by beautecoreenne - dans Légendes coréennes
commenter cet article

commentaires

Helena 15/07/2014 01:18

Bonsoir,
C est un beau conte, meme si c est triste comme histoite..la maman devoree, le bébé aussi ...bon , les fillettes rescapees c est bien , en plus transformees en etoiles, lune et soleil, c a prend une meilleur tournure.
j adore les contes alors un grand merci pour ce beau partage!
Bisous ma belle!

Beauté Coréenne 16/07/2014 13:31

Oui c'est pas très joyeux, c'est sûr !! Il y a pas mal de contes coréens comme ça...^^
Bisous !!

Mumu 14/07/2014 22:58

Coucou !

Merci pour cette découverte ! Je ne connaissais pas cette histoire !

Bises et bonne soirée !

Ninakiyaa 13/07/2014 22:44

Je ne connaissais pas ce conte, merci de me l'avoir fait découvrir!

Beauté Coréenne 13/07/2014 22:47

Contente que tu aies aimé !! Bisous (^__^)

Profitez-en toute l'année !

      W2Beauty-logo.jpg
       Réduction de 5€
    avec le code 21127006  !
 
 

   

 

 

 

 

 

 

 

Réduction de 15% avec le code 

  BeautecoreenneMPC2017

 

 

   

Jusqu'à 40% de cashback sur vos achats en ligne

Recherche

Suivez-moi !

facebook.jpg

twitter.jpg

hellocoton.jpg

pinterest

youtube logo

 

Et pendant ce temps-là, à Séoul...